Ce que vous devez savoir sur les implants dentaires

Lorsqu'une dent est perdue à la suite d'une blessure ou d'une maladie parodontale, une personne peut connaître des complications telles qu'une perte osseuse rapide, un défaut d'élocution ou des changements dans les habitudes de mastication qui entraînent une gêne. Le remplacement d'une ou plusieurs dents perdues par des implants dentaires peut améliorer considérablement la qualité de vie et la santé du patient. C'est l'alternative pour celles et ceux qui préfèrent ne pas porter de prothèse dentaire ou dentier.

Structure du système d'implants dentaires

Techniquement, un implant dentaire est une racine dentaire artificielle qui est placée dans votre mâchoire pour maintenir une dent prothétique ou un bridge. Toutefois, lorsque la plupart des gens utilisent le terme "implants dentaires", ils parlent de la combinaison de l'implant (la racine dentaire artificielle) et de la dent prothétique.

Les systèmes d'implants dentaires se composent d'un corps d'implant dentaire et d'un pilier d'implant dentaire et peuvent également inclure une vis de fixation du pilier. Le corps de l'implant dentaire est inséré chirurgicalement dans l'os de la mâchoire à la place de la racine de la dent. Le pilier de l'implant dentaire est généralement fixé au corps de l'implant par la vis de fixation du pilier et s'étend à travers les gencives dans la bouche pour soutenir les dents artificielles fixées.

Types d'implants dentaires

Endostéal (dans l'os) : Il s'agit du type d'implant le plus courant. Ses différentes formes comprennent des vis, des cylindres ou des lames placés chirurgicalement dans l'os de la mâchoire. Chaque implant porte une ou plusieurs dents prothétiques. Ce type d'implant est= généralement une alternative pour les patients qui portent désormais des bridges ou des prothèses amovibles.

Subpériostés (sur l'os) : Ce type d'implant est placé sur le dessus de la mâchoire avec des montants d'armature en métal qui font saillie à travers la gencive pour maintenir l'implant en place. Les implants sous-périostés sont généralement utilisés pour les patients qui ne peuvent pas porter de prothèses conventionnelles et qui n'ont pas une hauteur d'os suffisante pour maintenir un implant endostéal.

Recommandations pour les patients qui veulent un implant dentaire

Avant d'opter pour des implants dentaires, discutez avec votre dentiste des avantages et des risques potentiels, et demandez-lui si vous êtes un candidat pour cette procédure.

Éléments à prendre en compte :

  • Votre état de santé général est un facteur important pour déterminer si vous êtes un bon candidat pour les implants dentaires, le temps de guérison et la durée pendant laquelle l'implant peut rester en place.
  • Demandez à votre dentiste quelle marque et quel modèle de système d'implants dentaires est utilisé et conservez ces informations dans vos dossiers.
  • Fumer peut affecter le processus de cicatrisation et diminuer le succès à long terme de l'implant.
  • Le processus de cicatrisation du corps de l'implant peut prendre plusieurs mois ou plus, pendant lesquels vous avez généralement un pilier temporaire à la place de la dent.

Êtes-vous un bon candidat pour les implants dentaires ?

Vous êtes un candidat idéal pour un implant dentaire si :

  • Vous êtes en bonne santé générale et buccale.
  • L'os de votre mâchoire est suffisant pour supporter l'implant.
  • Vous avez des tissus gingivaux sains et exempts de maladie parodontale.

Les implants dentaires sont intimement liés aux tissus mous (c'est-à-dire les gencives) et aux tissus durs sous-jacents (c'est-à-dire l'os) de la bouche. Comme les parodontistes ont suivi une formation spécialisée de trois ans au-delà de l'école dentaire pour devenir des experts des tissus mous et des tissus durs, ils possèdent la combinaison idéale d'expérience et de connaissances pour vous garantir un implant dentaire qui ressemble à vos propres dents.

Types de procédures d'implants dentaires

En fonction de votre état spécifique et du type d'implant choisi, votre docteur spécialiste en implantologie, parodontologie et chirurgie buccale créera un plan de traitement adapté à vos besoins.

Voici quelques-uns des plans de traitement possibles en fonction de votre situation :

Implants dentaires pour une seule dent
S'il vous manque une seule dent, un implant dentaire peut la remplacer.

Implants dentaires multiples
S'il vous manque plusieurs dents, elles peuvent être remplacées par des implants dentaires multiples.

Implants dentaires complets
S'il vous manque toutes vos dents, elles peuvent être remplacées par des implants dentaires complets.

Augmentation des sinus
La quantité et la qualité de l'os à l'endroit où l'implant doit être placé sont des facteurs clés du succès d'un implant. La mâchoire supérieure arrière est traditionnellement l'une des zones les plus difficiles pour la pose d'implants dentaires en raison de la quantité et de la qualité insuffisantes de l'os et de la proximité du sinus. L'augmentation du sinus peut aider à corriger ce problème en relevant le plancher du sinus et en développant l'os pour la pose d'implants dentaires.

Modification de la crête
Les déformations de la mâchoire supérieure ou inférieure peuvent laisser une quantité d'os insuffisante pour la pose d'implants dentaires. Pour corriger le problème, la gencive est soulevée de la crête pour exposer le vide où l'os manque. Le vide est ensuite comblé avec de l'os ou un substitut osseux pour reconstituer la crête. Il a été démontré que la modification de la crête améliore considérablement l'apparence de la mâchoire et augmente les chances de réussite des implants.

Après la pose de l'implant dentaire :

Tout comme les dents naturelles, les implants dentaires nécessitent des soins bucco-dentaires consciencieux à domicile et des visites régulières chez le dentiste pour préserver leur fonction et prévenir les maladies péri-implantaires.

Après la pose d'un implant dentaire, les huiles essentielles et l'aromathérapie peuvent vous aider, notamment pour favoriser la cicatrisation et prévenir d'éventuelles infections. Le brossage et l'utilisation du fil dentaire sont toujours nécessaires pour garder votre implant propre et sans plaque dentaire.

Après avoir reçu votre implant, votre parodontiste travaillera en étroite collaboration avec vous et votre dentiste généraliste pour élaborer le meilleur plan de soins pour vous. Des visites de suivi périodiques seront programmées pour surveiller votre implant, vos dents et vos gencives afin de s'assurer qu'ils sont en bonne santé.

Suivez scrupuleusement les instructions d'hygiène bucco-dentaire qui vous ont été données par votre prestataire de soins dentaires. Un nettoyage régulier de l'implant et des dents environnantes est très important pour le succès à long terme de l'implant.

Prévoyez des visites régulières chez votre dentiste.
Si votre implant est lâche ou douloureux, prévenez immédiatement votre dentiste.

Avantages et risques des implants dentaires

Les implants dentaires peuvent améliorer considérablement la qualité de vie et la santé de la personne qui en a besoin. Cependant, des complications peuvent parfois survenir. Les complications peuvent survenir peu après la pose de l'implant dentaire ou beaucoup plus tard. Certaines complications entraînent une défaillance de l'implant (généralement définie comme un relâchement ou une perte de l'implant). Une défaillance de l'implant peut nécessiter une autre intervention chirurgicale pour réparer ou remplacer le système implantaire.

Avantages des systèmes d'implants dentaires :

  • Restauration de la capacité de mastication
  • Restauration de l'apparence cosmétique
  • Aide à empêcher le rétrécissement de la mâchoire dû à la perte osseuse.
  • Préserve la santé de l'os et des gencives environnants.
  • Aide à maintenir la stabilité des dents adjacentes (proches)
  • Améliore la qualité de vie

Risques associés aux systèmes d'implants dentaires :

  • Dommages aux dents naturelles environnantes lors de la pose de l'implant
  • Blessure des tissus environnants pendant l'intervention chirurgicale, par exemple perforation du sinus
  • Blessure pendant l'intervention chirurgicale (par exemple, fracture de la mâchoire environnante)
  • Fonctionnement inadéquat, comme la sensation que les dents ne s'assemblent pas normalement.
  • Sensation de déchaussement ou de torsion de la dent en raison du desserrement d'une vis de pilier.
  • Défaillance du corps de l'implant (relâchement du corps de l'implant) due à une infection systémique, qui peut être plus probable chez les patients dont le diabète n'est pas contrôlé
  • en raison d'une infection locale de l'os et des gencives qui soutiennent le corps de l'implant
  • en raison d'un retard de cicatrisation, ce qui est plus probable chez les patients qui fument.
  • Difficulté à nettoyer les gencives autour de l'implant, d'où une mauvaise hygiène buccale
  • Maladie parodontale non traitée
  • engourdissement post-chirurgical dû à un blocage ou à une lésion des nerfs.
  • Informez toujours les prestataires de soins et les techniciens d'imagerie que vous avez des implants dentaires avant toute procédure d'imagerie par résonance magnétique (IRM) ou de radiographie. Les implants dentaires peuvent déformer ou interférer avec ces images. La FDA n'a pas connaissance d'événements indésirables signalés lors de procédures d'IRM ou de radiographie avec des implants dentaires.

Comment la sécurité des implants dentaires est-elle évaluée ?

Les systèmes d'implants dentaires sont généralement fabriqués dans des matériaux qui respectent les normes de consensus internationales de l'Organisation internationale de normalisation (ISO) ou de l'ASTM International. Ces normes précisent ce qui constitue un matériau sûr. La plupart des systèmes d'implants dentaires sont fabriqués en titane ou en oxyde de zirconium. D'autres matériaux tels que les alliages d'or, les alliages à base de cobalt, les alliages de titane ou les matériaux céramiques sont parfois utilisés. Les profils de sécurité de ces matériaux sont bien connus.

Les systèmes d'implants dentaires sont évalués selon des normes consensuelles internationales. Les tests de biocompatibilité, qui montrent que le contact corporel avec le dispositif ne provoque pas de complications telles qu'une irritation ou une réaction allergique, font partie de l'évaluation qui permet de garantir que les matériaux du système d'implants dentaires sont sûrs et ne provoquent pas d'effets indésirables lorsqu'ils sont implantés chez des personnes.

Pour que les fabricants puissent commercialiser des systèmes d'implants dentaires en France, ils doivent d'abord montrer que leurs systèmes respectent la norme NF EN ISO 10451 et qu'ils sont aussi sûrs et aussi efficaces que les systèmes d'implants dentaires déjà sur le marché.

L'ANSM effectue régulièrement des contrôles. En 2019, une campagne d’inspections de grande ampleur sur les implants dentaires diligentée par la direction de l’inspection de l’ANSM, s’est déroulée chez 16 fabricants et 16 distributeurs.

Musée virtuel de l'art dentaire https://www.biusante.parisdescartes.fr/mvad/debut.php